Une route au Chiapas
Amérique du Nord,  Carnet de voyage,  Mexique

Road Trip dans le Chiapas : Étapes & Conseils

Vous prévoyez de faire un road trip dans le Chiapas ? Très différent de son voisin guindé, j’ai nommé le Quintana Roo, cet État mexicain saura vous combler si vous êtes à la recherche d’authenticité. Au Chiapas, on trouve quasiment tout : des sites archéologiques à la hauteur de ceux du Yucatán, de la nature avec jungle et cascades, des villes colorées et intéressantes. Le coût de la vie y est également plus abordable et les interactions avec les locaux plus détendues. En d’autres termes, cet État a tout ce qu’on est venu chercher au Mexique ! Dans cet article, je vous indiquerai quelles sont les étapes les plus intéressantes du Chiapas. Je terminerai par vous donner tous les conseils que j’aurai aimé avoir avant de me lancer sur la route, pour que vous puissiez choisir votre itinéraire plus facilement. Bonne lecture !

Road trip au Chiapas : notre itinéraire pour 15 jours

Notre road trip dans le Chiapas, c’est l’histoire d’une escapade totalement improvisée qui s’est décidée la veille pour le lendemain. Même si nous étions déjà sûrs de vouloir rejoindre certains endroits incontournables de la région, comme Palenque ou San Cristóbal, le reste de nos étapes a été possible car nous avons décidé de louer une voiture au dernier moment.

Cette décision nous a finalement offert une vraie liberté d’organisation, et la possibilité de prendre notre temps, sans avoir la désagréable sensation d’être limités par les temps sur place imposés par les tours opérateurs. Après coup, je ne sais pas si j’aurai autant apprécié ce voyage si nous avions été tributaires des bus, des agences, et de leur organisation parfois chaotique.

Je pense aussi que lorsque l’on est deux ou plus, cette solution est sûrement plus économique que le fait de payer un ticket unique à chaque fois.

Une voiture qui circule sur une route dans le'Etat du Chiapas

Notre itinéraire a donc été fixé par la durée de la location et notre point de départ. Nous étions à Bacalar à ce moment-là lorsque nous avons pris la direction de l’aéroport de Chetumal, à environ 40 km, pour trouver une agence de location. Au total, nous avons loué notre voiture pour 12 jours (et rendu la voiture le 13ème jour).

Voici notre itinéraire dans les grandes lignes :

  • Jour 1 : Chetumal > Xpujil et visite de son site archéologique (nuit à Xpujil)
  • Jour 2 : Visite de Becán puis route de Xpujil à Palenque (nuit à Palenque)
  • Jour 3 : Visite de Palenque et de son site archéologique (2ème nuit à Palenque)
  • Jour 4 : Palenque > Tuxtla Gutiérrez (journée de route et nuit à Tuxtla Gutiérrez)
  • Jour 5 : Tuxtla > Cañon del Sumidero > San Cristóbal de Las Casas > Comitán de Dominguez (nuit à Comitán)
  • Jour 6 : Visite des Lagos de Montebello et site archéologique de Chinkultic (nuit à Comitán)
  • Jour 7 : Visite d’El Chiflón (nuit à Comitán)
  • Jour 8 : Comitán > San Cristóbal et visite de San Juan Chamoula (nuit à San Cristóbal)
  • Jour 9 : Journée et 2ème nuit à San Cristóbal
  • Jour 10 : San Cristóbal > Palenque (journée de route)
  • Jour 11 : Palenque > Agua Azul > Calakmul (nuit à Calakmul)
  • Jour 12 : Visite de Calakmul et nuit à Xpujil
  • Jour 13 : Xpujil > Chetumal (retour de la voiture de location).
Paysages montagneux et jungle entre Palenque et Agua Azul

Avec 12 jours, nous pensions avoir beaucoup de temps devant nous, mais finalement tout est passé très vite ! Nous avons également préféré éviter la route d’Ocosingo, réputée peu sûre.

Ceci dit, nous avons quand même hésité car le fait de ne pas emprunter cette route nous a coûté un sacré détour (on a perdu facilement un ou deux jours). Mais nous avons préféré jouer la sécurité.

Si vous hésitez encore entre louer une voiture ou tout faire en bus pendant votre voyage au Mexique, je vous conseille de lire cet article ⤵️

Étape 1 : Xpujil et ses sites mayas oubliés

Arrivés dans la petite et tranquille ville de Xpujil (État du Campeche), c’est là que nous avons vraiment eu l’impression de sortir de la zone touristique du Quintana Roo qui commençait à nous étouffer. Ici, pas d’établissements 100 % dédiés aux touristes, c’est calme et authentique. Ouf ! On respire.

Nous avons trouvé un hôtel bon marché pour la première nuit de notre road trip au Chiapas :  l’hôtel Nicte-Ha, en plein centre-ville. Le petit plus : on peut y garer sa voiture sur un parking fermé et sécurisé. Puis comme il nous restait un peu de temps devant nous, nous avons enchaîné avec notre première visite : le site archéologique de Xpujil. Il n’est pas loin de 16h et nous avons le site pour nous tous seuls, ce qui est une première depuis notre arrivée au Mexique !

Le lendemain matin, nous nous levons tôt afin de profiter du site archéologique de Becán. Ce petit site maya nous a ébloui : les temples et les ruines sont magnifiques, l’endroit est plutôt grand et il y a très peu de monde quand on arrive à l’ouverture. On vous le recommande les yeux fermés !

Pour en savoir plus sur cette étape, je vous invite à lire mon article complet sur les sites archéologiques à proximité de Xpujil.

Étape 2 : Palenque, ses temples et sa nature luxuriante

Palenque, c’était clairement une étape que nous n’avions pas envie de manquer pendant notre road trip au Chiapas ! Arrivés sur place, nous avons réservé deux nuits à l’hôtel Axkan dans la zone d’El Panchan, afin d’être le plus près possible du site archéologique pour le lendemain.

Si l’environnement autour de Palenque est tout simplement incroyable, avec cette jungle luxuriante comme on peut se l’imaginer, nous avons trouvé la visite moins agréable que celles des sites à proximité de Xpujil. Les ruines sont superbes, mais nous avons trouvé le site sur fréquenté et envahi par les vendeurs ambulants, ce qui casse un peu la magie. Et malheureusement pour nous, l’intégralité du Grand Palais (El Palacio) était en rénovation, donc fermé au public. Nous avons donc fait le tour beaucoup plus vite que prévu !

En revanche, nous avons adoré la ville même de Palenque 😍 C’est le genre d’endroit où l’on se sent à l’aise assez rapidement en tant que voyageur : l’ambiance est sympa et on y trouve tout ce qu’il faut ! Si vous recherchez un hôtel en ville plutôt que dans la zone d’El Panchan, nous recommandons l’hôtel Naj Kin, très bien placé avec un excellent rapport qualité-prix.

Près de Palenque, nous avons également visité Agua Azul, mais sur notre retour. Voici mon article complet sur nos étapes à Palenque, ses temples et ses cascades.

Étape 3 : Tuxtla Gutiérrez et le Cañon del Sumidero

Pour couper la route vers la deuxième partie de notre road trip au Chiapas, nous avons décidé de faire étape à Tuxtla Gutiérrez, sa capitale. À moins que, comme nous, vous décidiez d’y dormir pour couper un peu la route, je ne vous conseille pas de vous y arrêter. La ville n’est pas spécialement jolie, et est réputée plutôt insécure. Par contre, cette nuit à Tuxtla nous a permis d’être à côté du Canyon du Sumidero pour pouvoir y aller dès le lendemain matin.

Nous avons dormi une nuit à l’Hostel Tres Central, une auberge de jeunesse qui dispose également de chambres privées et propose un parking sécurisé. Son petit plus : son bar en rooftop pour boire une bière locale bien méritée avec une vue après cette longue journée de route !

Pour faire le tour dans le Cañon del Sumidero, nous nous sommes rendus directement à l’embarcadère (Embarcadero Bella Cahuaré sur Google Maps). De là, il faut attendre qu’il y ait suffisamment de visiteurs pour pouvoir acheter vos tickets et embarquer dans la lancha (environ 15 personnes). Le tour dure environ 1h30 et coûte 290 $ MX par personne, soit à peu près 15 € (prix constatés en février 2023).

L’intérieur du canyon est très beau et la visite s’est avérée agréable (quoiqu’il puisse y faire un peu frais au petit matin si vous n’avez pas prévu de veste, à cause du vent ressenti avec la vitesse du bateau !). Nous étions contents car on a pu observer quelques animaux, dont des singes araignées, quelques oiseaux et même un crocodile ! En revanche, la rivière qui s’écoule dans le canyon est extrêmement polluée, quand bien même le site est un parc national protégé, ce que nous avons trouvé un peu dommage.

Étape 4 : Comitán de Domínguez, la ville la plus reculée du Chiapas

Après Tuxtla Gutiérrez, nous avons décidé de filer droit à Comitán de Dominguez et de nous réserver San Cristóbal au retour.

Comitán est une ville assez éloignée des principaux points d’intérêts touristiques classiques du Chiapas. Il n’y a pas non plus 36 routes qui y mènent, et c’est ce relatif isolement qui nous a attiré. Nous nous sommes donc laissés trois nuits sur place pour profiter de cette région hors des sentiers battus et de ce qu’elle a à offrir. Et nous avons finalement eu un vrai coup de cœur pour Comitán !

C’est une petite ville tranquille, dans laquelle la décoration de rue tient visiblement une place très importante dans le cœur des habitants. Comme nous approchions de la Saint-Valentin, le centre-ville s’est paré d’incroyables décorations lumineuses, digne des plus belles décorations de Noël. J’avais d’ailleurs vu des photos de la ville pendant les fêtes de fin d’année, et ça avait l’air canon. Si vous avez pour projet de séjourner à Comitán pendant votre road trip au Chiapas, je vous conseille de lire mon article dédié. Je vous dis tout ce qu’il y a à savoir sur la ville et vous donne mes bonnes adresses dénichées sur place.

Côté hébergement, nous avons dormi à l’hôtel San Sebastian, un hôtel très bien placé et très bon rapport qualité-prix.

En trois jours, nous avons également eu le temps de bien explorer les environs, notamment les lacs de Montebello, la petite cité maya de Chinkultic avec sa pyramide, et les cascades d’El Chiflón. Ces dernières ont même été l’une de nos visites préférées au Mexique ! Pour en savoir plus sur ce qu’il y a à voir et à faire autour de Comitán, voici mon article sur le sujet.

Étape 5 : San Cristóbal de Las Casas, l’incontournable du Chiapas

Impensable de faire un road trip dans le Chiapas sans passer par San Cristóbal de Las Casas. Cette ville est littéralement sur toutes les lèvres !

Après nos trois jours au fin fond du Chiapas, nous revenons donc sur nos pas pour passer deux jours et deux nuits à San Cristóbal. D’ailleurs, nous avons dormi à l’hôtel Casa del Sol, très bien placé en plein centre, et très agréable avec ses chambres donnant sur une petite cour intérieure.

C’était sûrement trop court pour vraiment profiter de cette ville et découvrir tous ses secrets. Mais San Cris fut une étape qui a tenu ses promesses : le centre-ville est très agréable (quoiqu’il nous a paru un peu surchargé, en revenant de Comitán), on trouve de très bons restaurants à des prix très abordables, les marchés locaux sont amusants à faire et l’ambiance est plutôt détendue. Découvrez ici le résumé de notre étape de deux jours à San Cristóbal.

Étape 6 : Calakmul et son incroyable biosphère

Le meilleur pour la fin peut-être ? C’est ce que l’on s’est dit, et quitte à revenir sur nos pas, nous avons décidé de nous réserver Calakmul en dernier pour vraiment en profiter. Et il s’agit de l’étape que nous avons la plus aimée pendant ce road trip dans le Chiapas.

Tout ce que nous recherchions y était : la nature, de magnifiques vieilles pierres au milieu de la jungle, l’opportunité de voir des animaux sauvages… Calakmul et sa réserve ne nous ont pas déçus !

Et pour nous immerger totalement dans l’ambiance, nous avons décidé de réserver un hébergement directement dans la réserve : le Campamento Yaax Che en Calakmul. Vous pourrez y louer un emplacement ou une tente déjà montée à la nuitée, et profiter des conseils de Fernando qui connaît la jungle sur le bout de ses doigts !

En revanche, si c’était à refaire, on ne l’inscrirait pas à la fin de notre road trip car nous étions un peu fatigués après 12 jours sur la route… Or, pour visiter Calakmul, mieux vaut être en forme ! Je vous explique pourquoi dans cet article et vous aide à bien préparer cette étape à Calakmul.

Mes conseils pour faire un road trip au Chiapas mémorable

Comme je le disais en début d’article, ce road trip, on ne l’a pas beaucoup préparé. Nous avons loué notre voiture sur un coup de tête, car nous souhaitions prendre la fuite du Quintana Roo et de ses hordes de touristes. Nous avons donc tout fait « au feeling », au gré de nos envies du moment.

D’un côté, cela nous a apporté toute la liberté de nous organiser comme nous le souhaitions. Mais d’un autre, si nous avions pris le temps de réfléchir en amont, nous n’aurions pas procédé de cette manière. Voici donc mes conseils à posteriori pour vous permettre d’en profiter encore plus.

Conseil n°1 : Réservez votre véhicule avant de partir

Au Mexique, la règle du jeu est simple : plus vous réserverez à l’avance, plus vous vous assurerez un voyage de qualité. Et mieux vous anticiperez les coûts à prévoir 💵 C’est une règle que nous avons apprise à nos dépens !

Si c’était à refaire, je pense que nous choisirions de réserver un véhicule avant de partir. En cela, l’agence francophone TouraCancun propose une offre de location intéressante, avec beaucoup d’options incluses, dont un très bon niveau d’assurance. Vous pouvez réserver votre véhicule au départ des villes de Cancún, Tulum ou Tuxtla Gutiérrez (Chiapas).

Conseil n°2 : Ne négligez pas les distances entre les différentes étapes

À première vue, cet État n’a pas forcément l’air très grand quand on le regarde sur une carte. Et pourtant, on cumule facilement les demi-journées ou les journées entières à ne faire que rouler. Cela s’explique par le fait que les routes du Chiapas ne sont pas forcément toujours bien entretenues, et qu’on ne peut pas rouler sur une autoroute mexicaine comme sur une autoroute française. Parcourir 300 ou 400 km peut donc facilement prendre toute une journée.

Conseil n°3 : Renseignez-vous auprès des locaux pour connaître la sureté des routes

Au Chiapas, il faut également tenir compte du fait que certaines routes sont déconseillées, en raison de la présence de brigands (comme la route d’Ocosingo qui relie Palenque à San Cristóbal) ou de conflits ethniques ou séparatistes (comme celle qui longe la frontière guatémaltèque).

Aussi, avant d’emprunter une route dont vous n’êtes pas sûr, pensez à demander aux locaux. Ils vous diront si vous courrez un risque en empruntant certains itinéraires. Cependant, je souhaite vous rassurer : nous n’avons rencontré aucun problème en roulant dans le Chiapas. Les quelques fois où nous nous sommes fait barrer la route, les locaux ont été très courtois, et nous ont laissé faire demi-tour lorsque nous ne souhaitions pas payer. Si vous parlez un peu espagnol, c’est bien évidemment un plus !

Conseil n°4 : Essayez de calculer à l’avance votre itinéraire

Autrement dit, ne partez pas à l’aveugle comme nous ! Il n’y a pas 36 itinéraires possibles au Chiapas. Donc si vous savez quelles sont les étapes que vous souhaitez faire, et que vous suivez bien mes deux conseils précédents, cela devrait être un jeu d’enfant.

Voici l’itinéraire que je vous conseillerais (pour un road trip d’une durée similaire) :

  • Étape 1 : Xpujil et Calakmul
  • Étape 2 : Xpujil > Palenque
  • Étape 3 : Palenque > San Cristóbal (sans s’arrêter à Tuxtla, et vous pouvez faire le canyon du Sumidero depuis San Cristóbal sans problème)
  • Étape 4 : Comitán et sa région
  • Étape 5 : Las Nubes et nuit à Las Guacamayas
  • Étape 6 : Yaxchilán et Bonampak
  • Étape 7 : Retour vers Palenque
  • Étape 8 : Retour vers votre point de départ

Cet itinéraire présente l’avantage de former une boucle. Ainsi, vous ne repassez pas par les endroits que vous avez déjà visité (à l’exception de Palenque qui est finalement la porte d’entrée de tout road trip au Chiapas).

On regrette un peu de ne pas avoir fait la partie dans la jungle lancadone, Las Guacamayas et les sites mayas proches de la frontière guatémaltèque (Yaxchilán et Bonampak). Mais à ce moment, nous manquions d’infos concernant l’état des routes et les hébergements (il y en a visiblement très peu dans cette zone). Bref, si vous souhaitez vous lancer sur cette route, ce sera un peu l’aventure !

Voilà ! Vous avez à présent toutes les cartes en main pour réussir votre road trip dans le Chiapas. Après cette première partie de notre voyage au Mexique, nous avons mis le cap sur le Yucatán pour nous « poser » un peu. Direction Mérida pour une semaine entière !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.