Qui suis-je ?

 

Je m’appelle Amy. À l’heure où j’écris ces lignes, j’arrive doucement à la fin de ma vingtaine (ouah ! l’entrée définitive dans la vie adulte, ça ne plaisante plus :-D). Voilà bientôt dix ans que j’ai commencé à voyager seule et que ma destinée a été beaucoup influencée par mes envies d’évasion.

Au fil du temps, mes différentes escapades et expériences m’ont permis de nourrir de nombreuses réflexions, sur nos modes de vie, notre quête de sens perpétuelle et le lien profond entre voyage et développement personnel. Je me suis rendue compte que chaque voyage que j’ai effectué – court ou long, tourné vers un but précis ou pas, organisé à l’avance ou à l’arrache totale – a eu son importance dans mon cheminement personnel. Le désir de créer ce blog afin de partager ces découvertes avec vous a longtemps germé en moi. J’ai décidé que 2020 serait l’année de son lancement !

Amy
Vol vers la Californie
Le grand départ : mon envol vers la Californie !

Petite rétrospective : pourquoi voyager ?

 

Petite déjà, j’avais la chance de partir explorer le monde avec mes parents. Puis j’ai commencé à vouloir tâter doucement le terrain toute seule. À 18 ans, je pars pour trois semaines, direction l’Irlande, afin d’apprendre l’anglais (à l’époque, je n’arrivais pas à aligner trois mots !).

C’est à 21 ans que je fais mon grand saut dans le vide : je m’envole vers la Californie pour une année entière en tant qu’étudiante. Profondément marquée par cette expérience et ayant goûté pour de bon à la vraie liberté (même si j’étais censée « étudier » :D), je consacre dès mon retour en France toute mon énergie à élaborer une stratégie tournée vers un unique objectif : celui de repartir ! Où, pour combien de temps et dans quel but ? A ce moment-là, ces questions m’importaient peu ! Je souhaitais voir le monde, découvrir, nourrir mon imaginaire, diversifier mes rencontres. J’avais soif d’expériences et surtout le besoin de me sentir vivante avec l’ambition de vivre plusieurs vies en une seule.

Les années passent, le Voyage évolue…

 

Depuis cette incroyable année aux États-Unis, on ne m’arrête plus ! Ma destination suivante ? La Nouvelle-Zélande, où je reste pendant dix-huit mois. Je travaille alors au sein d’un organisme de recherche, où j’étudie le niveau de préparation des populations face à certains aléas naturels. Tiens au fait ! Je ne vous l’avais pas dit, mais à la base, je suis géographe de formation (d’où peut-être mon envie naturelle d’explorer le monde ? il y a peut-être une piste !).

Jusque-là, mes voyages étaient encore « encadrés ». Ils avaient un fil conducteur : l’apprentissage d’une langue, les études, le travail… En 2016, je décide de pousser l’Aventure plus loin : avec mon sac à dos pour unique bagage, je quitte la Nouvelle-Zélande, direction l’Asie du Sud-Est. Pour ne pas faire les choses qu’à moitié, je pars en n’ayant rien planifié et en me laissant le champ totalement libre. Le but de ce voyage ? Aucun, si ce n’est vadrouiller pour vadrouiller, découvrir une autre face du monde… mais aussi me découvrir moi-même. En tout, ce voyage en Asie dura 8 mois.

Sans surprise, je suis rentrée en France toute chamboulée. J’avais l’impression d’avoir appris beaucoup plus de choses en 8 mois que pendant toute ma vie. Surtout, j’ai pris conscience d’une chose fondamentale : notre vie est finalement un Grand Voyage. Et Voyager autour du monde est une manière de le rendre vivant.

Mon point d’ancrage : le Pays Basque

 

Certes j’ai tendance à faire rapidement mes valises, mais lorsque je ne voyage pas, j’ai un chez moi : le Pays Basque, en France. Même après avoir beaucoup vadrouillé, la Côte Basque reste l’endroit sur Terre qui m’a vue grandir. Ma maison, mon chat, mes amis et mes habitudes sont toujours là. Et plus les années passent, plus je comprends toute l’importance d’avoir un port d’attache lorsqu’on est un peu nomade.

Ces dernières années, j’ai eu l’occasion de revenir m’y installer, ce qui m’a valu d’y consacrer une section sur ce blog. Et oui ! Il faut bien que j’alimente ce blog même quand je ne voyage pas 😉

Bloguer : une évidence quand on est voyageur ?

 

Les blogs voyage, c’est à la mode, personne ne peut le nier. Est-ce pour autant un automatisme de créer un blog voyage lorsqu’on a quelques kilomètres au compteur ? C’est une question à laquelle j’ai beaucoup réfléchi. Je ne souhaitais pas créer un blog voyage juste pour m’inscrire dans cette tendance, ni pour écrire un énième article sur « Comment optimiser le contenu de son sac à dos pour un tour du monde ? ». D’autres l’ont déjà fait, et c’est très bien comme cela. A l’évidence, c’est plutôt une passion combinée pour plusieurs choses qui me pousse à créer ce blog : l’écriture, la photographie, et l’usage de certains outils qui sont apparus avec internet.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé « bloguer ». Adepte des skyblogs au début des années 2000 (une grande fierté à l’époque !), je suis également l’auteur du blog Regards Géographiques sur le Monde, dans lequel j’analyse mes destinations de voyage sous un angle géographique et scientifique. Aujourd’hui, je souhaite avant tout faire de ce blog mon espace personnel de libre expression et de créativité !

Ce que vous trouverez sur ce blog :

  • Quelques belles destinations, et le récit de ce qui m’a poussé à les inscrire à mon carnet de voyage ;
  • Quelques réflexions philosophiques issues de ces expériences de voyage que je souhaite partager avec vous ;
  • Des photos, car la photographie est un art que j’affectionne particulièrement ;
  • Vous faire découvrir mon chez moi quand je ne voyage pas.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellent visite !