Pays Basque,  Randonnées

Le sommet de l’Autza depuis le col d’Ispéguy

Certainement l’une des plus belles randonnées du Pays Basque, la randonnée de l’Autza nous invite à prendre de la hauteur. Culminant à 1306 mètres, le sommet de l’Autza (ou Hautza), surplombe magnifiquement la côte basque et les autres montagnes environnantes. On y accède depuis le col d’Ispéguy, niché au-dessus du village de Saint-Étienne-de-Baïgorry, par un agréable sentier longeant la frontière entre la France et l’Espagne. Son sommet, emprunt d’une aura mystérieuse avec ses centaines de blocs mégalithiques, récompensera les randonneurs qui s’y aventurent. Notons qu’il s’agit d’une ascension non difficile, mais assez raide par endroit. Cette randonnée s’adresse donc tout de même aux marcheurs confirmés.

9,8 kilomètres

4 h 30

Moyen

À la découverte d’un des plus haut sommet de la Côte Basque

En partant du col d’Ispéguy, la randonnée de l’Autza, nous amène à longer paisiblement la frontière entre la France et l’Espagne. La quasi-totalité du chemin suit de près cette démarcation invisible avant de bifurquer vers le sommet, localisé du côté espagnol. Culminant à 1306 mètres au dessus de la mer, le pic de l’Autza est la première montagne à dépasser les 1300 mètres d’altitude depuis la côte basque. Dominant à la fois la vallée du Baztan (côté espagnol) et la vallée des Aldudes (côté français), elle se situe dans le prolongement de la même ligne de crête que le pic d’Iparla et l’Harriondi.

Itineraire de la randonnee de l'Autza depuis le col d'Ispeguy
Itinéraire de la randonnée jusqu'au sommet de l'Autza. Source : données recueillies via l'application View Ranger

Il s’agit probablement de l’une de mes randos préférées au Pays Basque, et ce, pour plusieurs raisons :

  • Sa durée de marche, entre 4 et 5 h, est idéale pour bien profiter de la nature et de tous les bienfaits d’une bonne balade en montagne ;
  • On traverse successivement des environnements plutôt variés avec plusieurs passages en forêt, puis sur des zones découvertes ou d’autres plus escarpées ;
  • Un magnifique panorama sur tout le Pays Basque nous attend au sommet, ainsi qu’une mystérieuse zone couverte de mégalithes.

Elle a finalement un profil assez similaire à celui de la randonnée de l’Alkurruntz, de l’autre côté de la vallée du Baztan, avec cependant une durée et des dénivelés plus importants.

Les étapes clés de la randonnée vers le sommet de l’Autza

Du col d’Ispéguy vers le col de d’Elhorrieta

La première partie de la randonnée de l’Autza est très abordable et conviendra à tout type de marcheurs, car elle comporte peu de dénivelés. Le sentier débute au col d’Ispéguy : il s’agit de suivre la direction du col d’Elhorrieta, signalée par un panneau de bois.

point de depart de la randonnee du sommet de l'autza

À partir de celui-ci, le sentier prend l’allure d’une petite ballade qui traverse une jolie forêt de hêtres. Sa fraîcheur est d’ailleurs particulièrement agréable par temps chaud.

Premiere partie du sentier dans la foret

Pour se repérer sur cette partie, on cherche à suivre le marquage rouge et blanc que l’on repère le plus souvent sur des rochers ou des troncs d’arbres. Attention à ne pas emprunter les passages marqués d’une croix en rouge et blanc qui dévient du sentier initial.

Après de 2,5 km de forêt, on débouche sur une zone herbeuse : le sentier sillonne alors entre les fougères. Au bout de celui-ci, on rejoint une large zone ouverte où plusieurs sentiers se croisent : c’est le col de Nekaitz.

Le col de Nekaitz

On continue la traversée de cette zone herbeuse en direction de l’Autza qui se trouve droit devant nous. Comme il s’agit d’un sommet relativement élevé par rapport aux autres montagnes de cette région, celui-ci se trouve souvent dans la brume. Il est donc possible de ne pas le distinguer immédiatement. Si c’est le cas, il suffit de poursuivre dans la même direction, vers le Sud, ce qui nous mène à un second col : le col d’Elhorrieta.

Du col d’Elhorrieta jusqu’au sommet de l’Autza

La présence d’une route goudronnée nous indique que nous sommes au bon endroit. On trouve alors un nouveau sentier qui grimpe en direction du sommet aux abords de celle-ci.

Le col d'Elhorrieta et le chemin vers le sommet de l'Autza
Au col d'Elhorrieta, le chemin vers le sommet de l'Autza est visible à droite de la route goudronnée

À partir de ce point, les choses sérieuses commencent. La montée est d’emblée beaucoup plus franche, ce qui contraste avec la première partie du sentier. On effectue de nouveau des passages en forêt et on alterne entre pentes escarpées et montées un peu plus douces, ce qui permet de reprendre son souffle.

Montee vers le sommet de l'Autza
Après le col d'Elhorrieta, la montée vers le sommet devient beaucoup plus raide
Passage en foret sur les pentes de l'Autza
Cette montée s'entrecoupe d'agréables passages en forêt

Une fois les 1100 mètres d’altitude atteints, on quitte définitivement la forêt. C’est le moment de fournir un dernier effort soutenu pour atteindre le sommet de l’Autza. Lors de cette dernière étape, le chemin est nettement moins bien tracé. L’exercice est donc évidemment plus aisé avec une bonne visibilité sur le sommet, ce qui donne un cap à suivre. Si ce n’est pas le cas, il vaut mieux prendre son temps pour apercevoir un bout de chemin et éviter de dévier de sa trajectoire.

Sortie de la foret avant d'atteindre le sommet de l'Autza
La derniere ligne droite vers le sommet de l'Autza

Après 30-45 minutes à grimper vigoureusement le flanc est de l’Autza, on accède au sommet, à 1306 m d’altitude. Si le beau temps est au rendez-vous, on est largement récompensé par une vue qui porte loin, avec d’un côté l’océan Atlantique et les premières montagnes du Pays Basque, et de l’autre le Béarn et les sommets plus élevés des Pyrénées.

La vue depuis le sommet de l'Autza

Cependant, le sommet de l’Autza nous réserve une autre surprise : quelques mètres plus bas, on découvre une large zone couverte de mégalithes, sorte de gros blocs de pierres, qui semblent avoir été rassemblés ici presque intentionnellement. Certains sont couchés, d’autres mystérieusement dressés, ce qui confère à ce lieu un aspect sacré.

Des centaines de megalithes au sommet de l'Autza
Avec ses centaines de mégalithes, une ambiance particulière nous attend au sommet de l'Autza

Après avoir bien profité du sommet, il est temps de redescendre. Pour retourner au col d’Ispéguy, il suffit simplement de suivre le même itinéraire qu’à l’aller.

La randonnée de l’Autza : Informations pratiques

Pour rejoindre le point de départ de cette randonnée, il faut se rendre au col d’Ispéguy (672 m) où l’on trouve une venta ainsi qu’un parking. Le col est accessible par la route départementale D949 depuis le village de Saint-Etienne-de-Baïgorry. Une fois au village, on se dirige vers l’église et on franchit le pont au-dessus de la Nive pour rejoindre la D949 en direction d’Elizondo (Espagne). Le col d’Ispéguy se trouve au bout de la montée. Vous pouvez garez votre véhicule sur le parking de la venta, puis vous diriger sur la gauche pour trouver le panneau de bois indiquant la direction du col d’Elhorrieta.

Fiche technique :

  • Distance totale : 9,8 km
  • Altitude de départ : 672 m
  • Point culminant : 1306 m
  • Point le plus bas : 659 m
  • Dénivelé cumulé positif : 1083 m
  • Dénivelé cumulé négatif : 1084 m
  • Durée total : 4h30
  • Difficulté : Moyen
Profil altimetrique de la randonnee au sommet de l'Autza

Source de ces données : Géoportail / Application ViewRanger utilisée au cours de la randonnée.

Bonne rando à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *